J’ai testé le Yoga Bikram

On en parle de plus en plus, notamment à Paris. Le Yoga Bikram, encore connu sous le nom de Hot Yoga ou yoga chaud, fait un grand nombre d’émules. Il y a plusieurs raisons à cela. Pour en avoir le cœur net, je l’ai testé, et voici ce que j’en retiens.

Qu’est-ce que c’est que le Yoga Bikram ?

A propos de la définition même du Yoga Bikram, les avis sont partagés. Beaucoup estime que c’est juste une technique sportive qui s’inspire du yoga. Mais nous n’allons pas nous attarder là-dessus. Ce qu’il faut savoir, c’est que le Yoga Bikram est une forme de yoga dont la pratique se fait dans une salle chauffée à 40°C. Autant dire que la transpiration abondante est assurée à tous les coups.

Le Yoga Bikram consiste donc à enchaîner une série de 26 différentes postures, deux fois, ce qui correspond à un total de 52 postures. Pour en avoir une idée plus précise, imaginez-vous dans un sauna, en train d’exécuter des mouvements de gymnastique pendant au moins une heure, dans un espace comme celui-là où l’oxygène peut perdre le chemin qui mène vers vos narines. L’ensemble des exercices s’étend sur 90 minutes. Le plus grand challenge est de ne pas sortir de la salle, mais aussi de supporter le rythme auquel les mouvements sont enchaînés. Il faut une minute par posture.

Quels en sont les bienfaits ?

Comme toute activité physique digne du nom, le Yoga Bikram a des bienfaits irréfutables sur la santé. Il s’avère par exemple que la plupart des personnes qui y viennent souffrent de douleurs lombaires. La nature des postures qui sont adoptées pendant les séances a notamment pour conséquence d’éliminer ce genre de douleurs. Le principe est le même pour ce qui est des toxines contenues dans les muscles. D’ailleurs, les courbatures qui furent les miennes le lendemain étaient assez expressives à ce sujet. Je me suis, soyons franche, sentie en superbe forme une fois la séance terminée. Cependant, il faudra bien reconnaître que le Yoga Bikram, ce n’est pas juste des avantages.

Les quelques risques qui sont liés à sa pratique

Déjà, la chaleur de la salle peut vous donner le tournis. Des fois, on a l’impression de suffoquer. De même, plus il y a de pratiquants et moins on arrive à respirer correctement. En plus, c’est la pratique même du yoga Bikram qui peut sembler ardue. En effet, il faut du temps pour pouvoir s’habituer aux conditions de pratique, notamment à la chaleur ambiante.

En outre, après une séance, j’ai quand même ressenti une légère douleur dans les genoux. Il faut à ce propos dire que bon nombre de postures du Yoga Bikram se font en prenant appui sur les genoux. C’est une réalité qui présente des risques évidents pour les personnes atteintes de pathologie cardiaque, ou qui sont en carence énergétique à l’entame, ou encore pour ceux qui ont des problèmes au niveau des articulations.

Mon avis final

Le Yoga Bikram n’est pas une pratique indiquée pour tout le monde, c’est une évidence même. En plus, il est préférable d’être en bonne forme physique avant de s’y mettre. Ce qui m’amène d’ailleurs à dire que cette pratique relève plus du sport extrême que du véritable yoga puisque comme je l’ai dit, le premier challenge est la chaleur.

Donc à mon humble avis, il est préférable que vous soyez correctement informée sur votre état de santé avant de vous lancer sur ce chemin-là. En outre, pour vous y rendre, prenez vos précautions. Il est vivement conseillé de manger du chocolat noir et de boire de l’eau pour ne pas se déshydrater. En dépit de tout, j’ai eu une belle expérience que je n’hésiterai pas à réitérer très prochainement en raison du bien-être que j’ai ressenti au terme de ma séance.